mardi 6 janvier 2015

EMMANUEL MACRON OU LE SURDOUÉ QUI NOUS RUINE

Emmanuel Macron est sans contexte possible un surdoué. Les gazettes nous ont énuméré les multiples examens et concours qu'il a su passer dans des domaines variés et fort difficiles. Vue son activité débordante, car on le voit toujours courir, a-t-il le temps de remercier la Providence divine de lui avoir fourni tant de dons ? C'est son secret.

La Providence distribue ses dons comme Elle l'entend et évidemment sans aucun égard à une quelconque égalité. Que signifierait d'ailleurs dans un tel domaine l’égalité ?
Nous avons chacun pour notre part des dons. L'essentiel est que chacun dispose de ce qui lui convient pour en faire le meilleur usage.

Un autre aspect de la personnalité d'Emmanuel Macron est qu'il est milliardaire. Tant mieux car les milliardaires sont fort utiles. Un bref passage dans une banque d’affaires renommée lui a permis de réaliser une grande fortune. Dans un univers impitoyable où tous les coups sont permis il a réussi à émerger. Est-ce du à ses talents ou à sa chance ? Mystère. Peu importe au demeurant. Napoléon, je crois, disait qu'un bon Général était un Général chanceux. Il suffit pour cela de se trouver par hasard au lieu et au moment idoine.

Nous arrivons maintenant à une grande contradiction chez ce brillant personnage et l'on pourrait même parler de grand écart.

Il se présente volontiers comme partisan de la libre entreprise. Comme tel la presse et le chœur des médias le qualifient couramment de libéral avec toutes les approximations que l'on connaît dans l'usage de ce mot. Mais il se trouve que simultanément il se déclare socialiste. Il adhère donc, corps et âme, à l"idéologie la plus meurtrière qui soit pour la libre entreprise. Le meurtre d'ailleurs n'empêche nullement les plus hauts personnages de faire de temps à autres des déclarations d'amour aux entreprises.

Emmanuel Macron est si complice du socialisme que dans son parcours il a souvent conseillé François Hollande. Le voici donc auteur avec d'autres des immenses calamités que le quinquennat sème : chômage, paupérisation, endettement, faillites d'entreprises et bien d'autres. Les lecteurs habituels connaissent les raisons de cette accumulation de calamités par les socialistes qu'ils relèvent de la fausse droite ou de la vraie gauche.

Nous arrivons maintenant à la loi Macron dont la presse et les médias nous chantent les merveilles et que dans ses vœux le Président Hollande a citée. Quand cet éditorial sera lu nous ne savons pas quel sera son état : votée ou pas votée, décrets d'application parus ou non, circulaires de même.

Je vais montrer simplement pourquoi elle va nous ruiner.

Elle est si vaste et compliquée qu'elle embrasse une quantité de professions diverses et variées. Le premier résultat est de faire surgir d'innombrables résistances. Vent debout, toutes ces professions se dressent contre le projet de sorte que nul ne sait ce qu'il adviendra au finish. Nous savons que trop de lois tuent la loi.

Emmanuel Macron prétend dans ce projet résoudre d'un seul coup une foule de problèmes différents et parfois contradictoires.Pour éviter de nous ruiner, il faudrait tout simplement qu'il retire son projet de loi et laisse le marché régler les nombreux problèmes. Étant socialiste et ayant reçu l'onction présidentielle il n'y a aucune chance qu'il la retire.

Le surdoué va nous ruiner et, hélas, il n'est pas le seul.


Michel de Poncins

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire