dimanche 19 juillet 2015

LES SEUILS OU LA RUINE PROGRAMMÉE


L’ÉTAT DES LIEUX

Dans son plan pour l'emploi, le premier ministre a annoncé la création de deux barèmes d'indemnités pour les TPE : un barème pour moins de 20 salariés, un autre au-delà. C'est ce que l'on appelle un seuil social. Un autre, autour de 250 ou 300 salariés, devrait également être institué au Parlement.
L'exécutif ne cesse d'affirmer depuis au moins un an qu'il faut lisser les seuils sociaux qui sont des freins réels à l'embauche dans les petites entreprises, le premier ministre a renforcé celui de 20 salariés : les dommages intérêts aux prud'hommes en cas de licenciement reconnu sans cause réelle et sérieuse seront plafonnés avant et après le seuil des 20 salariés.
L'indemnisation sera doublée au-delà de ce seuil ; certains patrons limiteront leurs embauches à 19 salariés !


EXPLICATION

Chacun des nombreux seuils a pour le moment une justification apparente.
Par exemple on nous racontera, ce qui n'est pas vrai, qu'il est nécessaire que même dans les très petites entreprises il y ait une représentation syndicale. C'est évidemment complètement faux.
Dans les plus petites entreprises le patron est très proche des employés. Tous les problèmes trouvent leurs solutions au jour le jour.
Ce simple exemple montre que la multiplication des seuils s’explique par la foison des problèmes.
A l'autre bout de la chaîne les très grande entreprises s'arrangent de ces seuils elles peuvent payer des spécialistes. Ces experts s'en arrangent et limitent leurs effets délétères.


En fait on arrive à la conclusion assez triste que ces seuils constituent un machinerie pour écraser les petits au bénéfice des très gros. Il faut maintenant justifier le titre de ce blog : les seuils sont la ruine programmée
Je dois m'expliquer sur le terme de ruine.
Décrivant dans ces blogs ce qui ne va pas et montrant que le pouvoir qu’il soit de la fausse droite ou de la vraie gauche ne résout pas les vrais problèmes, je suis bien obliger de dire que l'on s'avance vers le ruine.
Si la ruine n'est jamais totale c'est à cause de l’habilité de Bercy et de la tendresse provisoire de l'Europe.

QUE FAIRE ?

Il est difficile d'imaginer ce qu'un pouvoir nouveau, sensible à ce problème pourrait faire.
Il est impossible de les supprimer d'un coup tant d’intérêt divers y sont attachés.

Une bonne méthode serait de bien informer les français. Il faudrait leur exposer la situation telle quelle est.
Pour la suite il serait nécessaire de supprimer certains des seuils les plus meurtriers.
C'est un long chemin vers une amélioration.
Qui pourra et voudra le faire?
Dieu seul le sait

Michel de Poncins



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire