samedi 4 juin 2016

LA PARITE HOMMES-FEMMES

Il n'est pas possible du tout d'y échapper !

Si, à la cafétéria, vous montrez votre scepticisme à l'égard de cette prétendue Parité, vous serez regardé avec une grande curiosité.

Cette fois encore, et selon mon habitude, je m'attaque ainsi sans frémir à des idées à la mode.
De cette prétendue Parité, découlent plusieurs conséquences.

On veut, par exemple, donner à tout prix des salaires égaux aux hommes et aux femmes. C'est totalement absurde.

Car c'est vraiment obéir aux idées gauchisantes officielles en vogue.

C'est le travail qui est rémunéré. Il revient à l'employeur de choisir librement un homme ou une femme pour ses compétences afin de réaliser la tâche à accomplir.

Mais il faut aller plus loin. L'employeur ne cherche pas forcément un homme ou une femme.

Il a besoin d'un profil particulier pour accomplir un travail donné. Et chaque personne a, ou non, les qualités requises pour pourvoir le poste.

Mieux encore, telle femme, ou tel homme convient, et nul(le) autre.

La prétendue Parité réduit gravement la liberté de l'employeur, qu'il soit, au demeurant, public ou privé.

De ce fait, elle diminue fortement le PIB, qui est l'instrument de mesure unanimement reconnu comme reflétant la richesse des nations.

La Parité est contraire à la nature profonde des choses.

Dieu créa l'homme et la femme parfaitement distincts, chacun et chacune avec ses qualités et défauts.

Il en résulte que tout un chacun peut accomplir une tâche donnée avec, ou sans succès.
Que faire pour sortir de ce désordre ?

Il est évident qu'il faut changer de personnel politique. Car tous les partis politiques, qu'ils soient de la vraie gauche, ou de la fausse droite, ont la responsabilité conjointe du désastre.


Michel de Poncins

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire